Philippe COURBON  -  Cabinet    I D E E
BP n° 19 - 04100 REILLANNE     -     Téléphone/Fax :  04 92 76 54 91

Copyright © Cabinet Idee.    2000 - 2020.    Tous droits réservés
Perdu ? - Vous êtes ici :   Education à la Santé. - Manger autrement … pourquoi, comment  ?
Manger autrement … pourquoi, comment ?
Panier de fruits et légumes.Salon Vivre et travailler autrement.Paris. Mars 1988 (*)
(*) © Photo de Philippe Courbon
La relation entre une alimentation inadéquate et la condition sanitaire d'une population n'est plus à démontrer.

     Pourtant, si cette relation est perçue par la majorité de nos contemporains, elle fait l'objet des interprétations les plus diverses, en général les plus superficielles, sinon les plus fantaisistes.

     En fait, nous sommes souvent très mal informés, et il faut le dire la plupart du temps « non-éduqués » sur ces questions et nous avons beaucoup de peine à situer les vrais problèmes, que ce soit sur le plan mondial (mécanismes économiques), sur le plan environnemental (protection de la nature et de la biodiversité) ou sur le plan individuel (mécanismes physiologiques et nutritionnels).

     Pourtant une bonne connaissance de ces questions peut permettre à chacun d'entre nous d’être mieux informés, et de faire des choix opportuns pour optimiser notre santé et notre épanouissement.

     La lecture transversale de ces dynamiques sanitaire, environne-mentale, et géopolitique offre un lieu de motivation pour l’individu appelé à prendre conscience que tout est étroitement lié et que de l’attitude individuelle se décline un paysage économique, sanitaire et écologique différent.

Alors, manger autrement ?

     D'accord, mais est-ce vraiment possible de comprendre pourquoi ? de savoir comment ?

     Les diverses données sanitaires et nutritionnelles d’une part, environnementales et géopolitiques d’autre part, démontrent de leur incidence réciproque incessante, et donc de la nécessité d’avoir une approche globale et transversale.

     « Se nourrir mieux » est une démarche qui s’impose comme une priorité rappelée encore récemment par l’Organisation Mondiale de la Santé et par l’étude EPIC (Etude Prospective Européenne sur l’alimentation et le cancer), et qui appelle une attitude éclairée et responsable de « consomm’acteurs » plutôt que de consommateurs résignés.
     Cette réflexion engage et postule une démarche qualitative de l’alimentation en regard à nos besoins physiologiques et en croisant les liens entre santé personnelle, santé environnementale et santé planétaire.

     Elle questionne également la notion de « principe de précaution » où dès lors que le consommateur est informé d’un certain nombre de données, il doit pouvoir librement et consciemment effectuer des choix avertis.

     La question est quotidienne pour chacun de nous et nos familles, elle concerne aussi le domaine de la restauration collective tant des cantines scolaires que des entreprises.
__________________________
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now