Philippe COURBON  -  Cabinet    I D E E
BP n° 19 - 04100 REILLANNE     -     Téléphone/Fax :  04 92 76 54 91

Copyright © Cabinet Idee.    2000 - 2020.    Tous droits réservés
Perdu ? - Vous êtes ici :   Education à la Santé. - Santé sans tabac
Santé sans tabac.
Jonquilles, Alpes de haute provence.Février 1998  (*)
(*) © Photo de Philippe Courbon

Le programme se déroule en sept séances.

    La première a vocation à suggérer la motivation des participants potentiels, à les informer sur le déroulement du programme, et à préparer les conditions optimales de la session en recueillant des éléments informatifs sur les candidats et leur typologie.

    Les cinq séances suivantes se succèdent quotidiennement, alternant supports informatifs et explicatifs sur les méfaits du tabagisme (vidéos, transparents, diapositives), et exposés.

    Ces exposés sont appelés à :

         1  -  informer sur l’incidence du tabagisme sur les divers appareils organiques : système nerveux, cardio-vasculaire, respiratoire, métabolique ;

         2  -  donner des conseils d’hygiène de vie de nature à favoriser un seuil de « désintoxication » de l’organisme (conseils diététiques, respiratoires, hydrothé-rapiques) ;

         3  -  aborder et évaluer la place occupée par la dépendance tabagique dans la dynamique émotionnelle, psychique, relationnelle et comportementale de l’individu ;

         4  -  suggérer des grilles de lecture, alimentées par quelques supports de tests, permettant à chacun de trouver des éléments compensatoires adaptés ;

         5  -  faire naître un échange de paroles interactif donnant au programme une dynamique de groupe, tissé par un élément de solidarité mutuel.

    La septième séance, pouvant se tenir quelques jours après les six autres, est de nature à conforter les choix, à renforcer les motivations, et surtout à prendre en considération les difficultés qui viendraient à se poser à tel ou tel participant.

    La méthode, bien expérimentée déjà, amplifiée et adaptée, se veut globalisante dans le sens où elle intègre systématiquement l’aspect physiologique d’une part, et l’aspect psycho-comportemental d’autre part.

    L’expérience en tabacologie démontre que seule la prise en compte réelle de ces deux dimensions est de nature à pérenniser un sevrage tabagique.

    La pédagogie, elle, est résolument engagée dans une dynamique d’Education à la Santé, dans le sens où elle promeut une redécouverte, si ce n’est une ré-appropriation, de la gestion de sa santé par l’individu, en informant celui-ci du fonctionnement de son être, et des ressorts conscients ou inconscients qu’il va pouvoir mettre au bénéfice de son choix à s’arrêter de fumer.

    Les supports sont des films ou des interviews sur vidéos, des transparents, ou des diapositives. Ils nécessitent donc la présence sur le lieu d’animation d’un vidéo-projecteur, d’un rétro-projecteur et d’un projecteur diapositives, ainsi –suivant l’auditoire- d’une sonorisation pour l’animateur.

    L'animateur, Philippe COURBON, animateur de sessions de sevrage tabagique en dynamique de groupe depuis plus de vingt ans, est Educateur de Santé, formateur et consultant.

    L’approche de son animation en sevrage tabagique est relativement interdisciplinaire et fait appel à des connais-sances d’anatomie physiologie, de nutrition, de psycho-physiologie, de notions psycho-comportementales ainsi qu’à des processus d’animation de groupes, le tout tramé par une solide motivation personnelle de l’animateur.

    Cette appropriation de la santé passe par une approche à la fois physiologique, psychologique, émotionnelle et affec-tive, ce qui postule d’emblée pour une vision globale et transversale de l’humain, qui est entendu (et écouté) à ses divers niveaux d’expression.

    Ici le tabac n’est pas considéré comme une maladie, mais bien comme une dépendance qui doit être traitée comme un phénomène comportemental, dont il importe de comprendre les causalités conscientes et inconscientes, ainsi que les enjeux qu’elles posent pour l’individu.

    Se mieux connaître, comprendre comment fonctionne l’organisme, apprivoiser les peurs et les craintes, se positionner, discerner ce qui paraît plus essentiel ou plus secondaire dans le sevrage d’une dépendance, tels sont les éléments fondateurs de ce programme dont la démarche des participants est essentiellement volontariste.

    Et comme l’on ne fait bien que ce que l’on a bien compris, Philippe Courbon s’inscrit résolument dans une démarche réflexive. S’approprier la compréhension de soi et la gestion de sa santé : le maillage d’une éducation à la santé qui visiblement est la trame constante de cette approche.

    Le professionnel intervient aussi auprès des lycéens. Cette expérience de dialogue avec des jeunes l’amène à constater que, si les enjeux de santé publique les intéressent peu, les notions d’environnement, d’éthique sociale et de géopoliti-que, elles, recueillent un vif intérêt.

    A cet égard, l’attitude éhontée des lobbyings de l’industrie du tabac est souvent un moteur de motivation pour les jeunes à vouloir arrêter la consommation du tabac.

    La capacité des jeunes à exprimer leur curiosité, et aussi parfois leur indignation, témoigne de leur volonté d’agir.

    L’Educateur de santé progresse, jour après jour, avec son groupe de participants, et accompagne un travail sur la fonction et la représentation qu’a eue la cigarette dans la vie du fumeur.

    Le sevrage tabagique est bien entendu l’objectif premier, mais le chemin de découverte de santé qu’il suggère permet au participant de découvrir un horizon plus ample, plus ouvert, plus riche de perspectives pour sa vie, son épanouissement et son développement.

    Tel est souvent l’écho recueilli quelques semaines après la session lorsque Philippe Courbon revient animer une réunion de « confort »                                         ________________________________

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now