Philippe COURBON  -  Cabinet    I D E E
BP n° 19 - 04100 REILLANNE     -     Téléphone/Fax :  04 92 76 54 91

Copyright © Cabinet Idee.    2000 - 2020.    Tous droits réservés
Perdu ? - Vous êtes ici :  Pour aller plus loin. - Billets d'Humeur

Billets

D’Humeur

Philippe Courbon (*)
Les Billets d’humeur de Philippe Courbon.
_________________________________

le billet d’humeur rédigé par Philippe Courbon

pour l’Association “Denis Guichard – Un nouveau regard sur le vivant”

Pour une Ecologie de la Santé

parution Newsletters décembre 2018

     Le Billet d’Humeur de Philippe Courbon
Pour une Ecologie de la Santé

     Généralement lorsqu’on parle d’écologie, on entend « environnement » plus que « santé ».

     Ce réductionnisme dit beaucoup, en fait, de la culture de fragmentation qui a imprégné notre société ces dernières décennies. La santé est plurielle, multifactorielle, et si les conditions de notre bien-être physique, psychique, émotionnel, relèvent d’un arbitrage toujours subtil entre notre hygiène de vie, notre environnement, et notre adaptabilité, notre santé est bien la première concernée par la question « d’écologie ».

     Parler de santé c’est nécessairement faire surgir l’humain dans toutes ses dimensions, ce qui présuppose un point de vue anthropologique. L’unicité de l’individu s’exprime dans cette singulière équation entre son inné et ses acquis, entre ses choix propres et les circonstances qu’il subit ou auxquelles il s’adapte.  Gestion des modes de vie et des comportements, dynamique relationnelle, impact de l’environnement, interdépendance avec le monde vivant, tout cela trame et redimensionne au quotidien qui nous sommes, donc notre santé.

     Les approches sur la santé « naturelle », « publique », « environnementale », « sociale »  se rencontrent rarement, en tout cas très insuffisamment. Elles doivent néanmoins dialoguer, même si une certaine déformation passée nous avait fait croire en leur séparation. Nous nous apercevons aujourd’hui ce qu’il advient lorsqu’on perd la vision de la globalité, et de l’interdépendance dans le monde du vivant.

     L’enjeu relève d’un changement de paradigme. A la culture de la fragmentation, proposons la culture de la globalité ; A la pensée unique, témoignons de la biodiversité des pensées et des points de vue ; A la prédominance d’une discipline, créons la dynamique des transversalités ; A l’économie consumériste, préférons la sobriété ; A l’ère de la communication du « je montre donc je suis » opposons une vraie éthique de la relation humaine.
 
     L’ambition prométhéenne d’un « humain augmenté » par l’intelligence artificielle et les biotechnologies, dit beaucoup des questions éthiques qui sont devant nous, comme de cette vision mécanique de l’humain.
 
     Tout concourt à notre santé, comme tout peut contribuer à l’affaiblir. Les lois qui régissent l’univers physique ne sont pas différentes de celles régissant le fonctionnement des organismes vivants. Lorsque notre santé est  atteinte, tout doit être entrepris pour la ré-harmoniser et permettre son rétablissement. La complémentarité des médecines traditionnelles, non conventionnelles, devrait enfin être entendue. Non comme un exclusivisme, mais comme partie intégrante de la diversité des possibilités.
 
     Cette réappropriation, par l’individu, de son libre choix, comme sur les divers facteurs qui potentialisent, préviennent, ou maintiennent son état de santé, ouvre une perspective ample, féconde, car elle est au cœur du lien inexorable qui trame le vivant dans ses diverses expressions. Une invitation à saisir ce qui motive nos choix  comme le sens que nous donnons à notre destinée.
 
     Et si nous envisagions la santé audacieusement ?   Comme un « état de bien être, le corps étant libéré de la souffrance ; un état dynamique de sérénité et de calme, l’émotion étant libérée de la passion ; un état de prise de conscience de la réalité des choses, le mental étant libéré de son égocentrisme ».  (1)
 
(1) Dr Georges Vithoulkas in « la science de l’homéopathie »
__________________________

 

 

  « Puissance et Pouvoir ». Septembre 2017

 

Le billet d’humeur (à lire absolument) de Philippe Courbon
rédigé pour la Fondation Denis Guichard

publié dans le Journal de juillet 2016

de la co-errance à la cohérence !

 

Lisez, aussi, les précédents billets d’humeur de Philippe Courbon.

  « de Temps  …  en temps ! »  Octobre 2014

 

  « Pour une Civilisation du Partage ! »  Juin 2015

 

 « Besoin de... Fraternité  ! »  Mars 2015

 

_____________________________________

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now